Usitab vous apporte des solutions pour optimiser progressivement le fonctionnement des vos chaînes de fabrication et obtenir des gains de productivité tout en enrichissant les postes de travail.
contact@usitab.com
04 32 44 46 69

Nos derniers articles

Lean Manufacturing & MES

L’amélioration continue des processus industriels est au centre des préoccupations d’augmentation de la productivité des entreprises. Le Lean Manufacturing et le MES sont deux méthodologies actuellement largement employées pour atteindre cet objectif. Si les méthodes, leurs origines et les moyens qu’elle préconisent son différentes, elles visent à atteindre une augmentation de la performance industrielle en termes de productivité, de qualité, de délais et de coûts. Les deux méthodes ont chacune leurs avantages et leurs inconvénients. Le MES est cependant plus adapté aux besoins des industries 4.0 et à la digitalisation des entreprises en général.

 

Les constructeurs automobiles japonais en pointe des méthodes de production

Le Lean Manufacturing est basé sur une adaptation européenne du Système de Production Toyota (TPS). Il repose sur l’identification et l’élimination systématique des gaspillages dans les processus industriels. Les excès de stock de produits finis et ceux de déchets de production sont strictement limités. Le processus repose largement sur le besoin des clients mais n’intègre pas, par exemple, la réduction des effectifs. Il s’agit plutôt d’augmenter les capacités de production en réduisant les coûts et en se basant sur des cycles de production plus courts.

 

Au sens strict du terme « Lean » signifie amaigrissement voire dégraissage. C’est bien de cela qu’il s’agit car la méthode de Lean Manufacturing essaye avant tout de mettre au jour tous les excès liés à la production afin de les en faire disparaître. Il faut avant tout établir la valeur du produit telle qu’elle est perçue par le client. Il faut d’ailleurs veiller à ne produire que ce que le client a commandé. Cette valeur est créée par une chaîne de production où l’on peut identifier des gaspillages de tous types de ressources. Même les tailles de lots et celle des encours peuvent être excessives.

 

Il faut s’attacher à déterminer les types de gaspillage dont souffre la productivité à commencer par ceux générés par une fabrication excessive à la source de stocks excessifs. On doit supprimer les étapes de production sans valeur ajoutée, les temps d’attente, les mouvements et les déplacements inutiles. Bien sûr les déchets et les défauts sont à proscrire. Le facteur humain est également pris en compte puisque le Lean Manufacturing attache une grande importance à l’identification et à la correction de la sous-utilisation des compétences.

 

Le MES apporte de grandes capacités d’interaction

Connaître, analyser et améliorer sont les maîtres mots de la méthode MES. La Gestion des Processus Industriels, en anglais Manufacturing Execution System (MES) est avant tout un système informatique. Il établit un pont entre les systèmes d’ERP (Enterprise Resource Planning) et les programmes de GPAO (Gestion de la Production Assistée par Ordinateur) avec le système de supervision de l’entreprise. Ce dernier qui assure l’acquisition des données et des paramètres de commande des processus communique rarement avec les deux premiers.

 

Le MES collecte en temps réel les données de production afin de réaliser des analyses. Elles visent notamment à établir la traçabilité des produits et leur généalogie, le contrôle de la qualité, le suivi de production, l’ordonnancement ainsi que la maintenance préventive et curative. Un logiciel MES est souvent composés de plusieurs de ces modules. Ceux qui sont les moins couramment employés sont souvent disponibles séparément.

 

Pour entrer dans la catégorie MES un logiciel doit remplir 11 fonctionnalités. Tout d’abord tout repose sur l’acquisition des données qui se fait en temps réel. L’ordonnancement, la gestion des ressources et celle du personnel doivent être pris en compte. Le logiciel doit pouvoir faire le suivi du cheminement des produits et des lots. Il doit gérer la traçabilité des produits ainsi que leur généalogie. La gestion des procédés comme le contrôle de la qualité doivent être pris en charge tout comme l’analyse des performances. Enfin la gestion de la maintenance et celle des documents doit être intégrée au logiciel MES.

Usichart application usitab monitoring

Découvrez UsiChart – Votre outil de suivi de production sur tablette numérique.

Usitab Fiche UsiChart (59 téléchargements)

 

Le meilleur des deux méthodes

On peut trouver de nombreux points en communs entre MES et Lean Manufacturing. Les 6 principes de ce dernier qui sont la valeur, la chaîne de valeur, l’élimination du gaspillage, le flux, la traction et la perfection sont plutôt partagés par le MES. Cependant, ce dernier est le véritable chef d’orchestre de l’entreprise. Il mesure et réagit en temps réel à toutes ses activités. Il est au centre et à l’origine de toutes les prises de décision et de leur exécution.

 

Le logiciel UsiChart d’USITAB va très prochainement intégrer les modules MES. Déjà il améliore facilement les procédés de fabrications. Son interface d’interprétation visuelle des données sur tablette numérique accélère la prise de décisions. L’application est collaborative et autorise une prise de décision collective basée sur des informations factuelles.

 

UsiChart va donc voir son potentiel notablement augmenté avec la prise en charge de MES. Ses modules viendront compléter ceux de 6 Sigma utilisés jusque-là. La qualité des calculs restera au niveau de ceux répondant à la norme AFNOR pour les statistiques industrielles. Avec UsiChart toutes les données de production vont pouvoir être capitalisées en temps réel. Le logiciel va offrir une vue complète et détaillée des rendements comme des encours il sera alors un outil totalement complémentaire d’un ERP qui y gagnera en agilité.

Loïc Le Doussal
Pas de commentaires

Poster un avis

Commentaire
Nom
Email
Site web

X