Usitab vous apporte des solutions pour optimiser progressivement le fonctionnement des vos chaînes de fabrication et obtenir des gains de productivité tout en enrichissant les postes de travail.
contact@usitab.com
04 32 44 46 69

Nos derniers articles

Usitab - Digitaliser son usine par la mobilité

La mobilité, condition sine qua non pour digitaliser son usine

La transformation digitale, que les spécialistes voient comme une 4e révolution industrielle, bouleverse les rapports professionnels et les pratiques de travail. Les entrepreneurs et les industriels sont de plus en plus nombreux à engager la digitalisation de leur lieu de travail.

Néanmoins, son usine n’est pas chose simple et doit être pensée dans son ensemble afin de produire tous les effets positifs escomptés. Ces changements doivent s’opérer dans le cadre du contexte professionnel et s’adapter aux profils de collaborateurs présents dans l’entreprise.

Tour d’horizon des conditions à respecter pour réussir à digitaliser son usine de production.

 

 

Digitaliser son usine et son entreprise 

 

Les principes de la digitalisation 
La digitalisation d’une entreprise ou d’une usine repose sur la captation d’éléments, de données et d’informations. Cette collecte est ensuite analysée quasiment instantanément pour produire des recommandations sur ce qu’il convient de faire.

La digitalisation est un principe qui permet, en milieu professionnel d’atteindre un double objectif : la réduction et l’optimisation du temps de travail sur certaines missions et l’amélioration qualitatif des missions réalisées grâce au surplus d’information obtenu.

L’autonomisation est une partie intégrante de ces solutions. Ainsi, il n’est plus nécessaire qu’une surveillance continue humaine soit nécessaire. Ces innovations technologiques se chargent de certaines missions en agissant strictement selon les éléments présents dans leur programmation.

 

Les pans d’activité concernés 
La de l’entreprise concerne tout autant les missions de comptabilité, de ressources humaines, d’archivage, de production et de commercialisation. Dans chacun de ces cas, les solutions permettent d’accélérer le travail effectué et de réduire les coûts affectés. Il s’agit également de s’appuyer sur le potentiel de la digitalisation pour réduire les erreurs humaines effectuées.

Généralement développés sur des logiciels adaptatifs, ces solutions épousent les pratiques de travail en cours. Même si une prise en main est nécessaire, la digitalisation produit rapidement ses effets positifs en termes d’efficacité et de productivité.

 

Les exemples de digitalisation 
Digitaliser son usine ouvre des possibilités jusqu’alors méconnu par les entrepreneurs. Ainsi, dans le domaine financier et commercial, ces innovations permettent de réduire les temps de traitement liés aux factures émises ou reçues. Une gestion optimisée de la comptabilité, des devis et des relances des clients participe à améliorer les finances de l’entité professionnelle.

Les solutions 4.0 permettent également de disposer, en un rien de temps, d’un état des lieux complet sur ses stocks, les produits qui risquent d’approcher d’une date limite de consommation ou ceux qui peuvent se retrouver en rupture de stock.

D’autres fonctions professionnelles peuvent avoir tout intérêt à digitaliser leur activité pour gagner en productivité. Ainsi, le champ des ressources humaines peuvent adopter des solutions dites SIRH (Système d’Intégration des Ressources Humaines) qui organisent tous le parcours de recrutement. L’archivage des documents d’une entreprise peut également faire l’objet d’une gestion automatisée et digitalisée.

 

Dans le secteur industriel, de plus en plus de solutions dites ERP (pour Enterprise Resource Planning) se développent pour planifier la production, l’évolution du stock et la commercialisation. La planification des différentes ressources de l’entreprise s’opère pour développer le potentiel d’une activité.

 

 

L’importance de la mobilité professionnelle

 

Dans ce contexte d’évolution, il convient de redéfinir les relations professionnelles et repenser les rapports avec les collaborateurs de l’entreprise. La digitalisation des outils de travail peut nécessiter un temps d’adaptation qu’il convient d’appréhender de la meilleure des manières.

L’objectif principal de la digitalisation reste de créer un environnement de travail qui permette de développer les compétences et les capacités du personnel tout en facilitant l’intégration de nouveaux salariés en les rendant rapidement opérationnels.

L’enjeu de la diversité professionnelle 
La digitalisation du monde professionnel nécessite souvent une transversalité des compétences des collaborateurs. Lorsqu’une entreprise développe une solution qui centralise les factures, cela suppose de créer une interrelation entre les pôles « commercial » et « comptabilité ».

La mise en place d’outils communs au sein d’une entreprise nécessite de développer une culture commune. Ainsi, s’appuyer sur du personnel qui a connu plusieurs emplois différents peut être une richesse. Par ailleurs, des temps d’échanges entre des pôles professionnels qui n’ont pas l’habitude de dialoguer ensemble est une condition essentielle de la réussite de la transformation.

A terme, l’enjeu est de disposer d’une compréhension mutuelle des approches professionnelles dans l’entreprise.

 

L’intégration des salariés plus âgées 
Une prise en compte spécifique doit se faire pour la partie de son personnel la plus âgée et moins au fait du numérique. Il s’agit d’éviter qu’ils se détournent de ces nouvelles solutions et compromettent les gains de productivité possibles.

La professionnelle est essentielle dans ces situations. La formation doit revêtir deux formes avec des formations externes sur les enjeux de l’industrie 4.0 et de la digitalisation et des formations internes de prises en main des nouveaux outils numériques.

Par ailleurs, l’usage des tablettes numériques, reposant sur le tactile et le visuel, peut apporter une aisance supplémentaire aux salariés plus âgés.

 

 

Conclusion

 

Pour réussir à digitaliser son usine, il convient de bien analyser les secteurs qui nécessitent une transformation. Un audit peut être nécessaire pour faire l’évaluation des postes de dépenses qui pourraient être réduits.

La digitalisation des pratiques de travail apporte une mobilité élargie des informations et ouvre des possibilités inégalées. Cette mobilité des données doit s’accompagner d’une mobilité intra-entreprise pour créer une culture commune et favoriser les échanges entre les professions.

La prochaine étape de la digitalisation de l’entreprise va être l’adaptation des lunettes à réalité augmentée au sein du travail. Ces lunettes offriront de nouvelles possibilités, dans la transmission des informations et la communication, améliorant encore les potentiels de productivité.

Loïc Le Doussal
Pas de commentaires

Poster un avis

Commentaire
Nom
Email
Site web

X