Usitab vous apporte des solutions pour optimiser progressivement le fonctionnement des vos chaînes de fabrication et obtenir des gains de productivité tout en enrichissant les postes de travail.
contact@usitab.com
04 32 44 46 69

Nos derniers articles

Événements Usitab

< 2017 >
Décembre
  • Aucun événement
iiot

L’internet des objets au service de l’industrie (IIoT)

Il n’y a plus de doutes quant à la capacité de l’internet des Objets (Internet of Things – IoT) à changer très prochainement et en profondeur la façon dont nous vivons. Sa version industrielle, l’Internet Industriel des Objets (Industrial – IIot) va remodeler radicalement la façon de travailler des entreprises et surtout celles de petite taille. Les PME/PMI ont tout à gagner à adopter ce nouveau paradigme de production et de commercialisation de leurs produits et services. En effet l’IIoT va leur permettre de réduire leurs coûts opérationnels, d’accroître leur productivité tout en leur ouvrant de nouveaux marchés. Cette révolution industrielle, la quatrième, va également leur autoriser de se lancer dans la conception et la mise sur le marché de produits et de services novateurs qui jusqu’à présent ne pouvaient être envisagés que par certains géants de l’industrie.

 

Une quatrième révolution industrielle ouverte à tous : l’IIoT

 

La révolution technologique en cours qui va consacrer l’avènement de l’ n’est pas du tout la chasse gardée des grands groupes ou des organisations industrielles transnationales à la pointe des avancées techniques. Les PME, les PMI et même certaines structures encore plus modestes en termes de ressources ont énormément à gagner en profitant de ce nouveau paradigme lié à l’informatique et aux télécommunications. Il s’agit de déployer des capteurs, pour la plupart produits en masse et donc bons marchés, dont le contrôle s’opère de façon simple grâce à des outils et des langages informatiques bien connus. L’IIoT est en fait le fruit de l’alliance de solutions de communication maîtrisées et abordables, issues du développement d’internet, et de nouveaux organes électroniques de captation et d’interprétation de l’univers réel.

Il n’y a qu’à posséder un smartphone pour déjà bénéficier de ces capteurs et de leur intelligence intégrée. Pour des coûts très raisonnables on peut connaître sa position grâce au système GPS, on connaît sa vitesse grâce à l’accéléromètre intégré ou encore la température qu’il fait. D’autres organes de captation communicants sont disponibles qui extrapolent les distances, mesurent le volume d’un son ou qui même détectent certaines odeurs. Tous les professionnels en déduiront donc les intérêts à les intégrer à une chaîne de production et de commercialisation, même si les tailles de celles-ci sont modestes.

L’IIoT procure de nouvelles capacités et autorise de nouvelles perspectives aux entreprises et aux industries de petite taille. Elles pourront les employer pour mieux mesurer leurs capacités de de production afin de les mettre en accord avec les besoins des marchés. Grâce à elles on pourra même en conquérir de nouveaux en proposant des produits dont l’élaboration paraissait jusqu’à présent difficile et surtout trop coûteuse à envisager.

 

Maîtriser et réduire les coûts opérationnels

 

L’effet de levier immédiat procuré par l’emploi de l’IIoT pour une entreprise de petite ou moyenne taille concerne d’abord les coûts de production et d’opération. Les prises de décision ne reposent plus sur des statistiques ou des évaluations. Les mesures nécessaires à l’ des processus métiers sont prises en temps réel. On peut en tirer des enseignements très rapidement avec des logiciels spécialement conçus pour l’analyse des données. L’adaptation des flux de production se fait de façon quasi-instantanée et les incidents sont détectés immédiatement. Dans les systèmes où l’intégration des capteurs est très poussée les prises de décision se font en flux tendus et même parfois sans intervention humaine.

Le couplage de l’IIoT avec des techniques informatiques comme le data mining ou l’intelligence artificielle autorise la prédiction des événements susceptibles de se produire sur une chaîne de fabrication par exemple. L’analyse devient prédictive ce qui permet de ne jamais, ou presque, interrompre les opérations. Ces méthodes et technologies ne font plus partie du domaine de la recherche, elles peuvent être employées de façon régulière par toutes les entreprises industrielles qui souhaitent optimiser le rendement et le fonctionnement de leurs outils de production, d’administration et de commercialisation.

 

Décupler les capacités de production

 

L’IIoT rend la totalité de l’entreprise plus sensitive, plus en prise avec sa réalité productive, administrative et commerciale. De la conception à la vente toute les étapes de la vie d’un produit peuvent être évaluées et améliorées grâces aux mesures en temps réel. Tous les départements d’une entreprise bénéficient d’informations précises et analysées qui permettent de produire à plein régime en permanence. Les risques de casse ou de mauvaises décisions tactiques deviennent très limités. Leur occurrence peut être prédite afin de l’intégrer en tant que paramètre de fonctionnement normal.

En dotant l’usine 4.0 de sens électroniques on lui offre la possibilité de s’adapter très rapidement à des modes de fonctionnement variables. Elle devient une sorte d’être vivant presque autonome qui est totalement en phase avec la réalité des marchés. Le saint-Graal de la réactivité sur commande, gage de la meilleure compétitivité, peut être facilement atteint. Les capacités de production sont poussées au maximum et les départements de la commercialisation des produits et services disposent d’informations fiables pour optimiser leur part de travail. Pour les mêmes raisons l’administration de toutes les activités est grandement simplifiée voire totalement automatisée.

Les investissements auxquels il faut consentir dépendent de la taille des projets d’IIoT mais ils sont tout à fait à la portée d’entreprises de petite taille. Les gains en termes de production, d’administration et de commercialisation auront tôt fait d’amortir l’acquisition des capteurs et des logiciels qui les pilotent. On usera moins les machines et on réservera les ressources humaines à des tâches plus créatives que la mesure des performances ou l’optimisation des processus.

 

Conquérir les marchés, en approcher de nouveaux

 

Le nouveau mode de fonctionnement apporté par la mise en œuvre de solutions d’IIoT va permettre aux PME/PMI de conquérir des marchés sur lesquels elles jouaient en deuxième division. En répondant favorablement, en toutes circonstances et dans les meilleurs délais aux exigences des marchés elles vont s’y tailler la part du lion. Leur petite taille va même devenir un avantage puisqu’ avec des investissements limités elles seront aussi performantes qu’un grand groupe tout en n’en subissant pas la lourdeur structurelle. L’IIoT va également favoriser le dialogue avec les fournisseurs qui s’effectuera bien souvent de machine à machine ou de stock à stock.

 

Repenser la place de l’entreprise

 

L’IIoT ne concernera pas que l’intérieur de l’entreprise. Elle va aussi être une partie des produits. Ceux-ci vont devenir intelligents pour par exemple prévenir leurs fabricants d’éventuels défauts ou dysfonctionnements. Cela laisse présager de nouvelles gammes de créations industrielles aptes à devancer les besoins des consommateurs. La maintenance et les services après-vente vont pouvoir devenir des produits à part entière. Ces facultés extraordinaires sont déjà mises à profit par les sites internet de vente en ligne. Leur emploi sera rapidement généralisé en entreprise.

On peut affirmer sans trop s’avancer que l’Internet Industriel des Objets va devenir la ressource incontournable des industries qui souhaitent rester compétitives ces dix prochaines années. Si son modèle économique est encore mal perçu c’est que la révolution des pratiques qu’il va imposer est incompris des professionnels. On peut être sûr que ne sera plus le cas dans les 3 à 5 ans à venir. On ne peut qu’inciter les industries de toutes tailles à bien se documenter sur l’IIoT il en va certainement de l’avenir de la plupart d’entre elles. La grande réactivité aux marchés mondialisés est garantie par l’IIoT, elle impliquera des gains financiers substantiels. Enfin, la traçabilité totale des activités industrielles pilotées grâce à l’IIoT rendra anodine l’obéissance fastidieuse aux normes professionnelles toujours plus drastiques et énergivores.

Loïc Le Doussal
Pas de commentaires

Poster un avis

Commentaire
Nom
Email
Site web